L’endométriose

Symbolique des maladies

L’endométriose est le développement de tissu semblable à la muqueuse utérine (endomètre) en dehors de l’utérus lors du cycle menstruel de la femme.

Le corps fait comme s’il fallait créer un nid pour accueillir l’enfant en dehors de l’utérus.

Symboliquement **, ce symptôme signifie « Pas d’enfant à cet endroit ».

La patiente ressent généralement une envie de ne pas ressembler à ses parents. Le symptôme fait comme si on pouvait avoir un enfant à un autre endroit, pour « changer de lignée parentale ». Ce conflit remonte systématiquement sur plusieurs générations. La stérilité, est également une conséquence « symbolique » pour ne pas reproduire la lignée.

On retrouve souvent chez la maman de ces patientes une utilisation de la contraception dont la maman se sent coupable (IVG ou désir d’avortement, risque de tomber enceinte avec un homme qu’elle n’aime pas…), avec le même conflit : ne pas reproduire la lignée.

Ce conflit peut se retrouver également chez la patiente, qui peut avoir eu peur de tomber enceinte avec le mauvais partenaire (honte de reproduire une mauvaise lignée), ou à l’étranger (culpabilité de vouloir changer de lignée).

Dans tous les cas, le chemin de guérison passe pas le fait d’être en paix avec sa lignée et son histoire amoureuse.

Exemples :

Une mère veut avorter lorsqu’elle est enceinte de ses deux dernières filles mais n’y parvient pas. Plus tard, ses deux filles déclenchent une endométriose. Chez l’une, la découverte est faite un mois après le mariage. L’endométriose est sur la vessie et par la suite se développe sur l’uretère gauche. L’endomètre s’est développé ailleurs que dans la cavité utérine : pas de grossesse, pas d’échec d’avortement coupable (problème de la maman).

Une jeune fille a eu peur de tomber enceinte avec un homme lors d’un voyage aux Etats-Unis. Elle développe une endométriose quelques années plus tard. Sa mère a fait une IVG à 20 ans, et sa grand-mère également.

Une femme a de l’endométriose. Elle a vécu loin de ses parents dès qu’elle a pu ( à l’étranger). Son père est un enfant passé par l’aide sociale, mais elle a très peu de contact avec lui. Les relations avec sa mère n’ont jamais été bonnes : elle n’est pas en paix avec ses origines familiales. L’opération de son endométriose se passe bien, mais parallèlement elle coupe les relations avec sa mère, pour échapper à son emprise. Cet exemple invite à réfléchir au succès de l’opération pour ce type de symptôme, qui est souvent incertain. Ici, le fait que sur le plan psychique la patiente fasse aussi fait une démarche d’éloignement, participe à la réussite l’opération. Mais cet « éloignement » peut être précaire. Une démarche d’apaisement total vis à vis de son histoire serait plus recommandée, et aurait même pu aussi éviter l’opération.

N’hésitez pas à me consulter pour ce type de symptôme, en amont ou en parallèle du traitement médical.


** La symbolique des maladies est une spécificité de la psychothérapie qui a prit son essor depuis une dizaine d’année. Elle m’a été enseignée par le Dr Thomas Lamotte, neurologue, qui a passé sa carrière à écouter ses malades pour comprendre le lien entre les émotions et les maladies î haut

Par Frédéric Tamarelle

Praticien en psychothérapie, relation d'aide : maladies, liens corps-esprit, psychosomatique, gestion des émotions indésirables.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :